dimanche, janvier 26

Histoire d'une célèbre pâtisserie américaine: le brownie et le blondie

Janet Hudson
Plusieurs théories s'affrontent quant à l'origine des brownies. Le chocolat fabriqué à partir de fèves de cacao en provenance d'Amérique a tout d'abord été consommé en tant que breuvage, comme le café. Il était jusqu'au milieu du 18e siècle coûteux et réservé à une certaine classe sociale. La première usine de chocolat fut créée en 1780 par John Hanan, financée par le Dr James Baker. Jusqu'en 1842, les gâteaux au chocolat restaient très rares. On suppose qu'un boulanger américain créa le premier le brownie, fait avec du chocolat noir non sucré.

Pour l'Encyclopedia of american Food & Drink, l'appellation brownie vient de la couleur brune de ce gâteau. La première recette imprimée apparaîtra en 1906 dans le Boston Cooking School Book-Cook. Une légende raconte qu'une femme au foyer du Maine fit tomber un gâteau au chocolat, coupa le gâteau et le servi ainsi. D'autres pensent que ce gâteau au chocolat fut inventé par une femme s'appelant Brownies. Certains affirment que les brownies sont en fait dérivés des scones écossais au cacao. Au delà de toutes ces dissensions à propos de l'origine de cette pâtisserie, elle devint populaire dans les années 1920.

Il semble que les premières recettes du brownie tel qu'on le connait de nos jours, comportait du beurre, du sucre, du chocolat, des noix, de la farine et du sel.
Les anciens livres de cuisine témoignent de brownies blonds, connus sous le nom de blondies. Les ingrédients en étaient du sucre brun, de la mélasse, de la farine et du beurre, soit un brownie au caramel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Crédit photos

Auteur
Pixabay CCO
Flickr